I had a dream ou « songe d’une nuit d’été »

5 Juin 2018 | Nos coups de coœur

Une nuit j’ai fait un drôle de songe, j’ai rêvé qu’un touriste me posait la question tant redoutée par tout conseiller en séjour : nous passons avec ma femme quelques jours de vacances à Agen, que pouvez-vous nous proposer d’insolite et d’original à faire dans cette ville sachant que nous avons déjà tout visité ? Vous qui êtes d’ici, vous avez sûrement une idée, une expérience à vivre, ce petit plus à nous faire partager.

Dans un premier temps, je ne sais que répondre ; la personne insiste, ça se complique, pas de panique il me faut trouver quelque chose et puis, petit à petit me revient en mémoire le souvenir d’une soirée mémorable passée sur les hauteurs d’Agen.

Après une journée d’été particulièrement chaude et étouffante, des amis me proposèrent d’aller chercher en soirée un peu de fraicheur sur le coteau de l’Ermitage en me précisant qu’ils m’y réservaient une petite surprise.
A la tombée de la nuit, au moment où la lumière décline, entre chien et loup, nous sommes donc partis à l’assaut de la « Montagne d’Agen ». Au fur et à mesure de notre ascension, les bruits de la ville s’éloignaient pour laisser la place à un sentiment de paix, de calme et de sérénité.

Au bout de 20 minutes de marche sur une route en lacets assez pentue nous sommes arrivés à l’Ermitage Saint Vincent où nous attendaient une grande table d’orientation et un point de vue remarquable sur la ville.
Des centaines de lumières scintillaient dans la nuit provenant des éclairages publics ou des fenêtres des maisons, comme si la voie lactée était descendue sur Agen.

Nous avons reconnu la Cathédrale, le Musée, la gare, le canal et combien d’autres monuments ou lieux qui ont marqués cette ville… en fait, c’est toute l’histoire d’Agen qui défilait sous nos yeux et à nos pieds ! On dit même que l’on peut apercevoir tout au loin la chaîne pyrénéenne par temps clair !

Nous nous sommes assis au bord de la route, tout à côté de l’église éclairée N.D. de l’Ermitage pour contempler ce magnifique paysage et nous avons mangé quelques produits du terroir tirés du sac à dos de mes amis (la petite surprise annoncée) et trinqué à la santé de cette cité bimillénaire figeant dans le temps ce moment si particulier, original et convivial.

Et puis je me suis réveillée… je ne saurai jamais si mon visiteur d’un soir fera à son tour cette expérience mais la dernière image que je garde de ce rêve, c’est l’intérêt suscité par mon récit dans son regard et un petit sourire qui semblait dire… et pourquoi pas !