Fragments d’un rêve

31 Jan 2018 | Nous y étions, on vous en parle

A la faveur des vacances de Noël, nous sommes allés en famille découvrir la toute dernière exposition du Musée des Beaux-Arts d’Agen, réalisée sur mesure par la talentueuse Idoia Izumi.

Dès le départ, quelle bonne idée de trouver en libre-service un carnet de dessin et des crayons de couleurs pour que nos chérubins puissent découvrir cette expo de manière ludique et créative.

L’artiste propose des œuvres (tableaux, petites sculptures, mobiles) composées de couleurs pastel et fluorescentes, de collages amusants, de quoi nous faire voyager au pays des rêves. Les tableaux mettent en scène des personnages, des animaux mystérieux et plein de poésie que les enfants sont chargés de retrouver et de reproduire dans leur petit carnet.

En parallèle, il est proposé de nombreux ateliers pédagogiques (par exemple, Mon petit cours d’artiste « comme un samouraï » ou encore « très loin d’ici » en présence de l’artiste), permettant à nos âmes d’enfants de prolonger ce rêve éveillé.

Dans la lignée de cette ambiance japonaise, le Musée a sorti de ses réserves une authentique armure de samouraï qui a fasciné mes petits.

Au-delà de cet univers féérique et touchant, cette exposition aborde également des sujets plus sombres que seul l’adulte est en mesure de percevoir. C’est ce qui fait la richesse des œuvres d’Idoia Izumi, où chacun, petit ou grand, trouve matière à penser et à s’émerveiller.

J’ai eu le sentiment en sortant du Musée d’Agen de revenir d’un voyage au pays du soleil levant, loin du folklore mais au plus près des émotions avec la satisfaction de voir le regard éblouis de mes enfants.

Je vous invite donc à partager le rêve de YUME NO KAKERA… jusqu’au 26 février prochain.